Poésie du monde

Poésie japonaise

japan-1043416_960_720

Qu ‘ est ce que la Haiku ?

Haiku

Il s’ agit d’ un petit poème traditionnel écrit en japonais ayant une précieuse interprétation symbolique de la contemplation de la nature ou du monde  (les phénomènes naturels , les changements de saison, la vie quotidienne des gens .Tout cela a pour but d’ exprimer  l’ évanescence (tout ce qui tend à disparaître progressivement, les merveilleux moments de la nature, la nature elle même, les habitudes des gens, l’ harmonie, la beauté, la symétrie… par exemple ) ou une pensée personnelle .

Ce poème  est constitué de 3 vers qu’ on appelle un tercet/
Il y a en tout 17 syllabes
Le premier et le troisième vers sont pentasyllabiques et encadrent un vers heptasyllabe
(c’est-à-dire 5, 7 puis 5 syllabes).
Et contenant parfois un kigo (mot ou phrase évoquant la saison)
L’intérêt du kigo est de pouvoir d’ évoquer tout un univers en un seul mot ou une phrase
et d’ inciter à une réflexion personnelle.

 

« Dans le vieil étang    symbolisation ou contemplation de la nature
Une grenouille saute   le kigo évoque le printemps
Un ploc dans l’eau »     ploc exprime la sensation.(perçue par le sens de ouïe) 

 

Haiku de Matsuo Bashô  

DSC_22576_©dv  

Autre exemple.
Contents,  les enfants        Content exprime l’ émotion 
Sous le cerisier en fleur    = le kigo évoque le printemps
La nature, leurs mères      Symbolisation ou contemplation de la nature
japon-09
Qu’ est ce que le tanka ?
Le  tanka est un poème(ou un chant court) qui est constitué de 5 vers qu’ on appelle
quintil .
Il y a de 31 Syllabes( c’est-à-dire 5-7-5-7-7 syllabes )  , il est plus ancien que le Haiku qui
exprime le caractère sacré de la nature.

Poésie Arabe
the-great-arab-poet-al-mutanabbi
Exemple
Les hommes sont à la dimension de leurs actes
C’est à la mesure de leur grandeur que leurs actes sont grands !
Aux yeux des petits, les petites choses sont immenses !
Pour les grandes âmes, les grandes choses sont petites !
Seul et partout sans ami. Quand l’objet que l’on cherche est sublime, qui peut aider à l’atteindre ?
Les désirs des âmes sont trop petits pour mériter que l’on s’entretue et que l’on s’épuise pour eux.
Pour le pieux, mieux vaut affronter la mort au sombre visage que le mépris.
Si l’on pouvait vivre à jamais, quel sens y aurait-il au courage ?
Et puisqu’il faut que l’homme meurt, qu’au moins ce ne soit pas en lâche !

 

Insomnie sur insomnie


Poésie amérindienne
2zlT7wRhqlOCR7ag4CuNdM7FW1IGeronimo

 

Quand le dernier arbre
Aura été abattu
Quand la dernière rivière
Aura été empoisonnée
Quand le dernier poisson
Aura été pêché
Alors on saura que
L’argent ne se mange pas

Go Khia Yeh dit Geronimo

 

La prière de Geronimo

Ô Nature, ma Mère,
Qu’ont-ils fait de notre Terre !
A tort, ils se sont pris pour des Dieux
Leurs cœurs sont devenus haineux.
Dominés et motivés par l’argent,
Ils détruisent la pureté des Océans.
Les rivières aujourd’hui troublées,
Déversent dans la mer leurs amas de saletés.

Ô Nature, ma Mère,
Qu’ont-ils fait de notre Terre !
Aveuglés par une technologie dévastatrice,
Ils sont incapables de trouver les idées salvatrices.
Des somptueuses Forêts Anciennes et Equilibrées,
Il ne subsiste aujourd’hui que quelques morceaux éparpillés.
L’air pur et frais que nos Ancêtres respiraient,
Ne se trouve encore que sur les plus hauts sommets.

Ô Nature, ma Mère,
Qu’ont-ils fait de notre Terre !
Du contrôle des Espèces ils se vantent,
Afin que jamais le remords ne les hante.
De nombreux Animaux à jamais disparaissent,
Afin que eux, en nombre et en bêtise, ils ne progressent.
La Banquise d’hier, sous son infinie blancheur,
Ne reflète aujourd’hui plus aucune lueur.

Ô Nature, ma Mère, je t’en conjure,
Montre leur le chemin du futur.
Je ne suis moi-même qu’un Homme comme les autres,
Même si près de toi je me veux leur Apôtre.
Capable d’Amour et de Compréhension, ils le sont j’en suis certain,
Il leur suffit juste de comprendre que leur Avenir est incertain.
Montre leur le chemin vers la Raison,
Et ils s’ouvriront vers de nouveaux Horizons.
Geronimo

——————————————

Quand le dernier arbre
Aura été abattu
Quand la dernière rivière
Aura été empoisonnée
Quand le dernier poisson
Aura été pêché
Alors on saura que
L’argent ne se mange pas

Go Khia Yeh dit Geronimo