Oh Mère Nature !  Berceau du monde…

 

Oh Mère Nature !  Berceau du monde…

En ta généreuse terre, nous sommes le reflet de la bonté

Indéniablement et sans aucun regret, nous te détruisons .

En ton ciel azur coloré, nous sommes le reflet de la beauté

Et en même temps, ce qui est sûr , nous nous détruisons.

Tu es l’ énergie pourtant qui nous donne la vie.

 

Hélas ! Nous tournons incessamment 

La manivelle de ton moulin 

Nous te bousculons sciemment. 

Pour moudre sans remords…

Le grain…. 

L’ argent dans tous ses tourments…

Délaissant nos priorités, 

La santé ou le confort  !

Les aiguilles figées vers le Progrès.

La faim de notre insatiable puissance.

Désormais …

Notre sentence est notre potence.

 

Oh Mère Nature !  Berceau du monde…

De par notre irréparable faute …

Se précipitent à grands pas.

Tes saisons sursautent…

Réchauffement du climat.

Décalage temporel.

Pluies abondantes diluviennes

Querelles et famine !

Tu nous envoies des signes.

Les voilà, les voici …

Nous en sommes pas dignes 

Nous avons rien compris !

On se heurte à l’ agonie

Nous les voyons pas !

Le volcan du Guatemala,

Les catastrophes du Tsunami,

Typhon au Japon,

Les maladies !

Inondation,

Séisme,

Et cataclysme…

De par notre soif  indigne et avide 

Nous sommes si cupides .

 

Oh Mère Nature ! Berceau du monde…

T’ es notre protection naturelle ,

Et nous te gaspillons,

T ‘ es notre réserve potentielle,

Notre terre, plus une goutte.

Nous avons tord …Plus d’ irrigation….

Notre terre, encore plus de route !

 

Il n’ y plus aucun doutes !

Nous te détruisons.

Déforestation.

Centrale nucléaire.

Effet de Serre,

Pollution sonore,

Pluies acides..

Que de pesticides !

Ralentissons

Notre sort,

Notre extinction.

Oh Mère Nature !  Berceau du monde

Ecrit par Joshadel

 

 

 

3 commentaires

  1. Bonjour ou bonsoir oui que de catastrophe ou ne respecte plus la nature mais la nature nous détruira

    Proverbe
    L’amour doit se répandre en amitié sincère
    Pour parer aux écueils jonchés par l’adversaire
    Qui déverse, souvent, son poison dans nos cœurs

    Nous sommes voyageurs dans un monde éphémère
    Pour pouvoir l’enjamber sans beaucoup de douleurs
    Faisons de l’amitié notre constant critère
    Bonne journée mon Ami ou Amie

    gros bisous.Bernard

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.